Vos idées sont structurées, votre cerveau est en ébullition et votre offre a été validée. Vous vous impatientez d’enfanter votre projet et de le transformer en une startup. Prenez le temps de réfléchir au démarrage de votre business en suivant ces pistes.

Trouver des compléments de compétences

Démarrer une startup n’est pas de tout repos. La mission fait appel à une pluralité de compétences. Le soutien d’un réseau professionnel contribue à la croissance de votre entreprise.

Pour vous épauler, entourez-vous d’ingénieurs, de laborantins, de chercheurs, mais également d’experts en marketing et de professionnels de la gestion de projet.

Le choix de vos futurs associés implique une profonde réflexion. Concentrez-vous sur vos intérêts. Sollicitez ensuite un talent en mesure de développer votre activité et de s’acquitter des tâches qui vous accaparent. Le futur collaborateur doit partager votre vision. Ensemble, vous devez marcher vers un objectif commun et maintenir une bonne entente. La moindre discorde mettrait à mal votre business. Si vous ne souhaitez pas intégrer de nouveaux associés, pensez à rejoindre des incubateurs proposant des experts dans les domaines dont vous avez besoin, cela vous permettra de profiter de leur expertise à moindre coût sans diluer votre capital.

Monter votre business plan

Arrive l’étape du montage du business plan. Le document évolutif mesure la maturité de vos idées. Il doit être mis à jour suivant les conseils reçus lors des échanges avec les acteurs de votre marché.

Le business plan se divise en 2 parties : la partie présentation et la partie financière. Le premier volet englobe l’origine de vos idées. Il énumère les caractéristiques de vos offres. Il met en lumière l’équipe opérationnelle mandatée pour la mise en place de votre structure. La première partie détaille les aspects juridiques et précise le choix du statut ainsi que la répartition du capital.

L’autre moitié du document met en exergue des tableaux financiers de la startup. Il s’agit de la partie technique qui situe votre projet par rapport à la concurrence. Elle occupe une place prépondérante, car elle détermine le succès de la recherche de financement.

Obtenir une source de financement

Justement, la prochaine étape incite à la recherche d’un moyen de financement. Frappez à la porte :

  • des entités bancaires ;
  • des institutions ;
  • des incubateurs.

Nombreux sont les entrepreneurs qui comptent sur les agences bancaires pour financer leurs projets. Sachez que la banque est une entité commerciale qui aspire avant tout à tirer profit de vos ambitions. Elle prélèvera une bonne marge de bénéfice lors de la croissance de votre activité.

Dans le cadre du développement économique du pays, le gouvernement a mis en place plusieurs institutions destinées à vous prêter main-forte sur le plan financier. Prenez garde aux dispositifs qui tardent à arriver, même si vous obtenez une validation de votre demande.

Les incubateurs figurent parmi les sources formelles de financement. Ils proposent aussi un hébergement de votre équipe dans un local, en contrepartie d’un loyer mensuel ou annuel (selon le contrat).

Choisir la forme juridique de votre startup

Étudiez votre activité et la croissance de votre entreprise. Pensez à vos perspectives d’avenir. Le choix final vous appartient et ne peut, en aucune manière, être soumis à une pression externe. Néanmoins, tenez compte des conseils d’expert.

Une startup composée de membres fondateurs et d’investisseurs qui comporte plusieurs actionnaires répond aux statuts de :

  • SARL ou Société à Responsabilité Limitée ;
  • SAS ou Société par Actions Simplifiée ;
  • SA ou Société Anonyme.

Pour limiter les risques financiers, choisissez une forme juridique qui réduit la responsabilité des associés et des actionnaires. Dans cette optique, le statut SARL ou le statut SAS semblent les meilleures options. D’autant que le fonctionnement d’une SA semble complexe. Le statut exige un capital constitué d’un apport en numéraire et d’un apport en nature. Plus d’information sur la création juridique des startups sur LanceTonIdée.

Assurer une multiprésence en ligne

La visibilité est l’ultime obstacle à franchir lors du démarrage de votre startup. Affirmez votre présence en ligne en vous munissant d’un site web. Celui-ci servira de vitrine à votre marque et à vos offres.

Développez votre présence sur les réseaux sociaux. Présentez-vous auprès des consommateurs connectés et forgez votre image et votre notoriété. Multipliez les échanges, le but étant de gagner la confiance des internautes.

Investissez les groupes de discussions en ligne et les forums. Une multiprésence sur la Toile vous permet de cerner les outils de communication les plus fructueux. Après avoir pesé le pour et le contre, privilégiez les plateformes les plus rentables.